Alain Bruneel

Travail parlementaire

Les hôpitaux sont au bord de l’asphyxie !

Personnels usés, services en sous effectifs, lits supprimés, manque de moyens... Les alertes se succèdent et rien ne bouge  !

L’été s’annonce dramatique dans les hôpitaux.

Depuis le 10 janvier 2018, les parlementaires communistes parcourent la France pour aller à la rencontre des personnels hospitaliers. A chaque hôpital visité, le même constat  : des personnels usés, des services en sous-effectif, des lits supprimés, des moyens financiers insuffisants…

Le monde de la santé ne cesse de vous alerter sur cette situation critique, conséquence des derniers choix budgétaires.

Les urgences hospitalières ne sont que le triste reflet d’hôpitaux au bord de l’asphyxie. Outre le nombre de passages qui explose et des délais d’attente qui s’allongent, s’ajoute une pénurie de médecins urgentistes.

L’été s’annonce dramatique avec des départs en congé non remplacés et la difficulté de recourir à des médecins remplaçants, faute de revalorisation de leurs salaires.

Selon le président de SAMU-Urgences de France, « il y aurait une centaine de services en danger cet été ».

Face à ce cri d’alarme, vous n’avez eu qu’un seul conseil à donner Madame la ministre  : que les « citoyens soient responsables » en allant à l’hôpital pour les « seules urgences vitales ».

Plus que des recommandations, nous vous demandons de vraies réponses.

Je vous poserai donc deux questions Mme la ministre.

  • Dans l’immédiat, que comptez-vous mettre en place pour éviter une catastrophe sanitaire cet été  ?
  • Deuxièmement, alors que de nouvelles coupes budgétaires sont envisagées pour 2019 sur l’assurance maladie, allez-vous enfin sortir de la logique de compression des coûts pour redonner une bouffée d’oxygène à nos hôpitaux  ?