" />

Alain Bruneel

Travail parlementaire

Je vote contre la confiance au Gouvernement Philippe

Le Gouvernement veut libérer les entreprises, nous, nous voulons libérer les hommes et le travail de l’emprise de la finance.

Un parlement chambre d’enregistrement.

La conception du nouveau Premier Ministre, c’est un Parlement humilié, une opposition sommée de se mettre au pas face au Bulldozer mis en marche. Jamais dans notre histoire récente, les ailes de l’exécutif n’ont fait autant d’ombre au pouvoir législatif  !

Un projet de Gouvernement anti social

Le projet néo libéral et technocratique du Gouvernement n’a pas vocation à traiter des problèmes quotidiens du peuple. Ce projet, il renonce au rêve républicain et à sa part centrale, celle de la République sociale. Un projet qui estompe de nos frontons l’égalité et la fraternité.

Nous serons de ceux qui résistent et qui proposent

Il existe une formidable énergie dans notre peuple qui n’en peut plus d’étouffer sous le joug de la loi du plus fort et de l’argent. Nous nous attacherons à la libérer.

Notre engagement est clair  : Le parti pris des gens contre le parti pris de l’argent

Le Gouvernement veut libérer les entreprises, nous, nous voulons libérer les hommes et le travail de l’emprise de la finance.

Voilà pourquoi les députés communistes ne voteront pas aujourd’hui la confiance au Gouvernement.