Alain Bruneel

Travail parlementaire

Il faut agir sur les causes environnementales des maladies !

Le Gouvernement ne parle que de prévention, mais les faits démontrent l’inverse  : fin de la médecine scolaire, casse de la SNCF, refus de la gratuité des transports. J’alerte le Gouvernement sur le lien entre l’explosion des maladies chroniques et les causes environnementales, notamment la pollution.

M. Alain Bruneel alerte Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’explosion des maladies chroniques dont la plupart sont causées par des causes environnementales.

À l’heure actuelle, on compte plus de 20 millions de malades chroniques en France pour un coût qui représente déjà 60 % des dépenses de santé de la sécurité sociale. Une étude Elabe de septembre 2018 pour la mutuelle familiale et réseau environnement santé met en lumière que 97 % des Français associent l’explosion des maladies chroniques à la dégradation de l’environnement.

Pourtant, malgré l’ambition du Gouvernement de faire « une révolution de la prévention », la loi agricole n’ a pas avancé sur la transformation du modèle agricole productiviste français et la fin du glyphosate n’a pas été programmée. La SNCF continue d’être attaquée avec des fermetures de petites lignes et la suppression de postes dans la branche fret alors que le transport collectif est pourtant un moyen déterminant pour lutter contre la pollution de l’air qui est responsable de 9 % de la mortalité nationale dans notre pays. À la lumière de ces deux exemples, il lui demande si elle compte prendre en compte la question de la santé environnementale pour agir sur les causes des maladies chroniques.

http ://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-12882QE.htm

Le 11 octobre dernier, j’intervenais également sur ce sujet dans l’hémicycle.