Alain Bruneel

Travail parlementaire

Droit à l’erreur ou droit à la fraude ?

Après les ordonnances relatives au travail, qui permettent aux dirigeants de prôner une certaine organisation du travail pour asseoir leur total monopole décisionnel, ce projet de loi vient clairement organiser l’impunité de manquements pouvant être graves de la part de certains employeurs peu scrupuleux.

Le droit à l’erreur, c’est un alibi pour les comportements frauduleux des puissants.