" />

Alain Bruneel

Travail parlementaire

Auditions des syndicats du groupe Renault

Les efforts pour les salariés, les profits pour la direction et les actionnaires...

Le 10 janvier 2018, j’ai reçu les syndicats du groupe Renault à l’Assemblée nationale pour faire le point sur les conditions de travail des salariés et préparer l’audition du PDG Carlos Ghosn.

De nombreuses questions ont été soulevées, notamment lié à la baisse des ventes. L’inquiétude est forte sur les sites de production, notamment à l’usine de Douai victime du manque d’attractivité des modèles haut de gamme.

Les syndicats ont dénoncé des conditions de travail très difficiles. De plus en plus de salariés se retrouvent à la MDPH avec notamment le développement de troubles musculosquelettiques (TMS), un véritable « fléau ».

Autre crainte, la tendance à remplacer les effectifs en CDI par des intérimaires. Certaines lignes de production étant majoritairement composés de salariés en intérim.

Comme l’ont signalé les syndicats, le groupe Renault n’a pourtant jamais été aussi riche de son histoire et les résultats économiques sont mirobolants.