" />

Alain Bruneel

la santé n’est pas une marchandise

Notre système de protection solidaire est clairement menacé.

Les budgets accordés à la santé et aux hôpitaux continuent de baisser d’année en année.

Le Gouvernement fait des économies sur ce secteur vital pour la population. La conséquence est dramatique  : dégradation des conditions de travail des personnels soignants et baisse de la qualité de soins pour les patients.

L’urgence est pourtant au rendez-vous  : augmentation des maladies chroniques, renoncement aux soins, déserts médicaux ou encore vieillissement de la population.

Il faut affirmer que la santé n’est pas une marchandise destinée à être rentable. Elle est le plus grand des biens  !

Il est temps d’inverser la tendance, de passer du constat à l’action, en agissant autant sur le plan national que régional. Ici, on meurt plus jeune qu’ailleurs. Va-t-on accepter encore longtemps ce constat  ?