" />

Alain Bruneel

Education : préparons l’avenir

Dans une société où les savoirs et la création jouent un rôle de plus en plus important, un effort sans précédent d’éducation est une des conditions majeures pour permettre à tous les citoyens de construire ensemble les choix qui engagent le pays et le monde.

Comment lutter contre les inégalités à l’école  ? Nous ne nous résignons pas à adapter l’enseignement aux capacités, aux talents ou aux goûts des élèves. Un tel choix conduit inévitablement à une école moins émancipatrice – qui ne permet pas aux élèves de sortir de leur culture familiale, de prendre du recul, de se construire dans le partage des différences – et plus inégalitaire  : les différences de culture familiale sont naturalisées, essentialisées, figées par ce type d’enseignement.

Notre projet s’articule autour de deux objectifs  : l’égalité et l’émancipation. La lutte contre les inégalités va donc de pair avec une ambition de haut niveau.

Cela passe par plus et mieux d’école  : allongement de la scolarité obligatoire et du temps scolaire pour permettre à plus d’enfants de s’approprier des savoirs plus complexes.

Tout cela nécessite la reconstruction d’un service public national  : fin de la mise en concurrence des établissements, dé-précarisation des personnels, horaires et programmes nationaux...

Il y a besoin de retrouver une politique éducative nationale, avec des objectifs débattus démocratiquement qui redonnent du sens à l’école, et des mesures cohérentes, échelonnées dans le temps.