Alain Bruneel

Travail parlementaire

Les retraités, des privilégiés ?

Intervention lors des questions au Gouvernement

Mardi 6 Mars 2018, à l’occasion des questions au Gouvernement, Mon collègue et camarade Pierre Dharéville a dénoncé avec ironie la situation des retraités au nom du groupe communiste.

Avec le Président de la République, le Gouvernement a entamé un grand recensement des fainéants et des privilégiés. Vous avez le courage de les désigner à l’opinion publique comme les obstacles au développement si harmonieux du libéralisme en Europe et dans le monde  !

Sur cette liste, vous avez inscrit les retraités, cette « génération dorée qui doit se ressaisir », d’après l’un de nos collègues.

Vous demandez la solidarité intergénérationnelle et vous avez décidé de prendre l’argent là où il est, dans les poches de ces 7 millions d’anciens salariés qui ont cotisé toute leur vie à la répartition solidaire pour une pension mensuelle moyenne de 1 320 euros  !

Car nous savons tous que les 42,7 milliards d’euros de dividendes versés cette année en France à des gens qui ont bien mérité finiront par être partagés dans la société  ! Vous respectez ainsi les promesses de campagne du Président de la République, qui avait déclaré  : « Pas d’allégement des pensions de retraite  ! Je ne veux pas faire d’économies sur le dos de ceux qui sont à la retraite  ! »

Je crains pourtant que le pot aux roses ne soit bientôt découvert, car sur le terrain, les retraités sont en colère.