RER-NG : une victoire pour l’industrie ferroviaire française

Nous nous félicitons du choix de la SNCF et de la Région Île de France d’attribuer le marché de production du RER-NG au consortium ALSTOM/BOMBARDIER.

C’est un marché de 3,5 milliards d’euros qualifié de « marché du siècle ». D’après les premières déclarations d’Alstom l’essentiel de la production de ces trains devrait être réalisée en France et en particulier dans le Valenciennois. C’était une exigence forte surtout pour préserver les savoir-faire, les emplois et concernant une commande publique.

C’est une victoire importante pour l’industrie du ferroviaire à mettre à l’actif des salariés, des syndicats et de tous les élus franciliens et de notre région qui se sont battus pour cela, en particulier ceux du PCF/FDG au STIF.

Nous restons vigilants pour que cet engagement soit tenu. C’est la raison pour laquelle nous maintenons notre demande de mise en place d’un comité de suivi de la réalisation de la commande réunissant des représentants des usagers franciliens, des élu.e.s locaux et des représentants des salarié.e.s.